Le puits des mémoires T2

Auteur : Gabriel Katz
Edition : Pocket
Parution : 2012
Pages : 441
Genre : Fantasy
💙💙💙💙


Résumé : 


Fuyant le royaume d’Helion où leur tête est mise à prix, Nils, Karib et Olen s’embarquent pour Woltan, sur les traces de leur identité. Pourquoi ont-ils assassiné le plus puissant roi du monde ? Dans leur quête de la vérité, ils vont découvrir un royaume fascinant, colossal, aux frontières des terres barbares. Mais leurs poursuivants n’ont pas abandonné la traque…Pour les fugitifs sans mémoire, c’est l’heure des révélations, et de la plongée dans le grand nord, où leur vie ne tient qu’à un fil.


Avis : 



Coucou aujourd'hui fantasy ! Et en plus encore une suite de série je suis déterminée pour ce mois de décembre à en finir un maximum ou tout du moins à avancer un maximum de saga en cours ! Donc je vous met le lien juste ici si jamais vous voulez lire mon avis sur le premier tome.

Commençons par les personnages. Je pense que je me suis plus attachée à nos trois héros dans ce second tome que dans le premier. Beaucoup de révélations arrivent et les voir se dépatouiller comme ils peuvent avec leurs souvenirs m'a beaucoup rapproché. On voit également à quel point ils se sont rapprochés. Bien sur, c'est un livre de découverte, de résolution de certains secrets qui restent encore obscur. On a la révélation de l'identité de deux d'entre. Mais j'ai eu l'impression que le puits des mémoires les a fait devenir tout l'opposé de ce qu'ils étaient avant, surtout pour Olen. Seul Nils reste un mystère. On finit par s'habituer à son statut de mercenaire sans identité. Puis la toute dernière ligne fait tout exploser. Je ne peux pas trop vous en dire non plus. La romance a été un peu mise de côté dans ce tome et ce n'est pas pour me déplaire. Je pense qu'elle reviendra mais une chose est sûre les femmes n'occupent pas une très grande place dans ce livre. Et ça c'est possible, parce que Olen a mûri sur ce point, il n'est plus vraiment le bourreau des cœurs du groupe. J'ai trouvé qu'on avait beaucoup plus d'informations sur les relations entre les cavaliers de cristal et j'ai apprécié ce point. Ils deviennent moins intimident, ce ne sont plus des être inhumain. 

L'histoire quant à elle suit un rythme continue. Il n'y a pas de passage à vide ou des pages qui nous semblent inutile et ça c'est bien. J'ai entendu que certains trouver qu'il s'agissait d'un livre intermédiaire pas moi. Et si s'en était vraiment un j'ai vraiment aimé, j'en redemande même. Gabriel Katz arrive toujours à garder un rythme soutenu sans épuiser ce qu'il peu dire. Et puis bien sur comme d'habitude avec cet auteur, il nous laisse sur un cliffhanger vraiment réussi. J'adore !

Je ne sais pas trop ce que je pourrais vous dire de plus sans vous spoiler... Donc tout simplement il faut découvrir la plume de Gabriel Katz ! 

Bonne lecture 

Le bilan de mes challenges de l'année

Coucou ! Cette année j'ai participé à beaucoup de challenge, au point de ne plus m'y retrouver parfois, alors je me suis dit que j'allais vous en parler, et vous dire ceux auxquels je participerait l'année prochaine. Je vous met le lien de la conversation livraddict, je ne vous donnerais que mon avis sinon je pense que ce sera vraiment beaucoup trop long.


Tout d'abord les challenges à l'année : 


Un genre par mois : J'ai participé à ce challenge en tant que touriste, je me suis bien tenue aux premiers mois mais j'ai finis par sauté quelques mois et du coup je l'ai laissé de côté et même en partie oublié. Je ne pense pas que je retenterais l'année prochaine, je lis déjà un nombre de genre assez varié et j'ai trouvé mes chouchous.

Le ABC Challenge : J'ai rempli le challenge cette année, 13 livres lus. Ici aussi je ne recommencerais pas, j'ai finis mon challenge assez vite mais la contrainte de donner son avis m'a limité et contrains plus qu'autre chose. Il s'agit d'un vrai challenge pour les complets mais me fixer un PAL en janvier pour toute mon année, non merci. 

Challenge des 400 points : Le seul que je recommencerais avec plaisirs. Il est assez facile à suivre, sans trop de contrainte, et au moins cela m'oblige à lire presque tout les jours, j'ai tendance sinon pendant les périodes de révision à faire du non stop et ne même plus prendre le temps de lire. Donc voilà il se finit en avril je crois, et je me relancerais dans la prochaine session avec plaisirs.

Challenge à durée indéterminé : 


Lire pour acheter enfin : Je suis une acheteuse compulsive de livre. C'est mal ? Je ne pense pas en soit, mais mon porte monnaie souffre. Alors quand j'ai vu ce challenge je me suis lancée. Je me suis fixée 1 livre acheté pour 2 livres lus, normalement ça devrait me faire descendre un peu mal PAL. Je l'ai commencé il y a peu alors j'espère réussir à m'y cantonner.


Les challenges par session : 


Le week-end à 1000 : J'essaie de participer quand une session se présente, j'avoue ne pas encore réussir, mais j'ai de l'espoir ! Cet été j'ai presque réussi alors je me dit que je finirais par y arriver.

Le Bingo littéraire : j'ai participé à deux sessions cette année. Je ne sais pas si je me relancerais, j'aime bien le principe des cases à remplir, mais il y en a clairement certaines que je ne réussirais jamais à remplir. Et puis je ne lis pas assez pour en finir une. Sachant que les BD et manga ne sont pas accepté trop de contrainte. Du coup voilà je pense que le bingo de l'automne était le dernier. 

Si j'étais un livre : j'aime cette petite adaptation du bingo. Pas de case, seulement des consignes. Ici tout les livres sont acceptés et puis j'aime bien la bannière. Donc voilà je pense que je retenterais le prochain avec plaisir.

Les adaptations en film : je me suis inscrite intéressée par l'idée mais voilà je me rend de plus en plus compte que voir l'adaptation d'un livre ne me réussi pas. Je trouve toujours des choses à redire alors que le film peut pourtant être superbe, du coup je n'ai pas continué le challenge et je ne le recommencerais pas. 

Le tour du Scrabble en 80 jours : je me suis lancée dans ce challenge en me disant que ce serait un challenge sans prise de tête, mais il y a tellement de bonus et de malus que je m'y perd et je laisse tomber. Donc même si le principe est sympa je ne continuerais pas.

Le Cold Winter Challenge : C'est la première année que je participe. Pour l'instant il vient de commencer donc je ne sais pas trop quoi vous dire mais je pense que tout va bien de passer pour lui. 


Les disparus du clairdelune


Auteur : Christelle Dabos
Edition : Gallimard
Parution : 2015
Pages : 550
Genre : Fantasy/Jeunesse
💙💙💙💙💙


Résumé : 


Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.

Avis : 


Coucou, aujourd'hui retour pour un fantasy /fantastique. Je vous parle du tome 2 de la passe miroir dont je vous avais parlé du tome 1 ici. Je pense que la réputation de ce livre n'est plus à faire. Pour ceux qui n'ont pas encore lu le un, foncez tête baissée. En attendant parlons du tome 2 que j'ai lu pour le cold winter challenge

Tout d'abord les personnages ! Ce tome marque encore une évolution de la pensé de chaque personnage tout comme la découverte de certains traits de caractère. J'ai vraiment aimé partir à la découverte de ce qu'il se cache sous l'image de l'esprit de famille du pôle. On se rend compte très vite que Farouk n'est pas si méprisable, il réagit par pulsion comme un enfant. Et je pense que l'on peut encore apprendre beaucoup de son  tempérament et de son passé. Bien sur il y a Thorn... malgré son renfermement il attire et intrigue. On cherche à chaque passage une petite faille dans la glace qu'il semble revêtir. Lui aussi semble plein de promesses et de révélation. Et puis quel soulagement de voir sa relation avec Ophélie évoluer. Ophélie qui a pris son envol, elle a gagné en confiance durant tout le tome 1 et l'arrivée de ses parents au pôle montre à quel point elle a évolué et est devenue indépendante. A côté de tout ça il y a notamment Archibald, qui pour le coup a trop été mis au second plan, j'aime son côté loufoque et j'espère pouvoir le retrouver dans le tome 3. L'auteur règle aussi la question du Chevalier. Je devrais avoir du regret pour ce qui lui arrive, mais il a tellement était perverti par le mal de la cour que je me dis bon débarra, ce n'est pas un personnage que j'appréciais et j'espère qu'on ne le retrouvera pas. Et puis bien sur il y a la tante de Thorn, elle nous est plus familière, on voit apparaître chez elle les instincts d'une mère qui balayent sa dureté du premier tome. 

Attention spoil pour la suite : 

Maintenant l'histoire en elle même. Le tout est très bien tourné, les disparitions donnent du mouvement, on ne se retrouve pas dans un tome intermittent qui n'aurait servi à rien. Au contraire les intrigues s'entrecoupent de sorte que l'on n'est jamais ennuyé ni perdu. Par contre je ne sais pas vous mais j'avais flairé le coup du Baron. Dès sa conversation avec Patience je me suis dit que quelque chose clochait. Alors finalement je n'ai eu qu'un switch à la fin, savoir qu'il était le kidnappeur ne m'a pas surprise. Mais bon un m'a suffit parce que quel retournement nous avons encore là. En à peine 30 pages tout se retourne.Mais ce n'est pas un switch bateau, non les choses sont cohérentes et elles ne font que nous donner envie de continuer ! Même si personnellement elle m'a brisé le cœur. L'échange des pouvoirs est la promesse de beaucoup plus, il y a encore beaucoup de secret à dévoiler. Et puis j'ai bien aimé les bribes de souvenirs de Farouk tout au long du livre. Elles nous permettent à la fois de mieux le connaitre et à la fois de poser les bases pour quelque chose de plus grand. Parce que au final on ne sait pas vraiment qui épluche tout ces souvenirs. 

Donc voilà je n'ai à redire sur ce second tome. L'écriture est toujours aussi fluide et l'imagination de l'auteure toujours aussi phénoménale. Donc voilà je pense que vous avez compris je vous recommande cette série comme les 3/4 des personnes qui l'ont lu. Et puis je me dépêche de finir celui que je suis en train de lire pour lire la suite, mon père l'a fini !

Bonne lecture !


Bilan lecture du mois de novembre

Coucou ! Je sais ça fait beaucoup trop longtemps que je n'ai pas posté... Il y a eu quelques imprévus en cette fin de mois de novembre qui m'y ont empêché, du coup je reviens aujourd'hui pour vous faire un petit bilan lecture, parce que je n'ai pas acheté un seul livre et je suis super fière de moi ! Je m'attendais à un piètre bilan mais finalement ce n'est pas le cas.


J'ai donc commencé mais pas fini La servante écarlate. Je ne sais pas pourquoi je l'ai laissé de côté et au final j'ai enchaîné les livres sans le reprendre. J'ai ensuite lu d'une traite le tome 2 de Red Rising de Pierce Brown. Je sais je l'avais mis dans mon cold winter challenge mais bon ce sera le trois qui sera dedans alors. J'ai ensuite pu lire au CDI Nobody le tome 1 et 2 de Christian de Metter. Une bonne trouvaille dans cette BD. 

Voilà comme je l'avais dit un mois plutôt court en lecture mais bon on ne peu pas toujours tout lire. En tout cas avec les vacances qui arrivent je vais essayer d'être un peu plus ponctuelle je ne promet rien, je pense de plus en plus à écrire mes avis au fil de mes lectures, c'est vrai que les écrire un mois après les avoir lu n'est pas toujours fidèle, dites moi ce que vous en pensez. 

Bonne lecture ! 

Marina, un livre qui m'a fait frissoner


Auteur : Carlos Ruiz Zafon
Edition : Pocket
Parution : 1999
Pages : 292
Genre : contemporain / fantastique
💜💜💜💜💜


Résumé :


Dans la Barcelone des années 1980, Oscar, quinze ans, a l'habitude de fuir le pensionnat où il est interne. Au cours de l'une de ses escapades, il fait la connaissance de Marina. Fascinée par l'énigme d'une tombe anonyme, Marina entraîne son jeune compagnon dans un cimetière oublié de tous. Qui est la femme venant s'y recueillir ? Et que signifie le papillon noir qui surplombe la pierre tombale ? S'égarant dans les entrailles d'une terrifiante cité souterraine, s'enfonçant dans les coulisses d'un inquiétant théâtre désaffecté, Oscar et Marina réveillent les protagonistes d'une tragédie vieille de plusieurs décennies.



Avis :

Coucou ! Aujourd'hui fantastique ! Et pour le coup un très bon fantastique. Peut-être que je l'ai apprécié du fait de la période, je l'ai lu un peu avant Halloween il me semble, en tout cas j'en garderais un bon souvenir.

Je pense que je n'ai jamais lu de livre d'un auteur espagnol ou sinon je ne l'ai pas remarqué. En tout cas j'ai aimé être plongé dans le Barcelone des années 80. J'ai visité la ville il y a un an ou deux, du coup même si je ne connais pas le nom des rues et avenues je n'ai pas du tout été dépaysé. Et puis ce côté sombre, brumeux qui contraste avec l'idée que l'on se fait de Barcelone, rend l'histoire un peu plus sinistre un peu plus mystérieux. Il faut ajouter à ça, que l'on nous raconte à l'intérieur du livre une autre histoire, très sinistre, dont il ne reste aujourd'hui que des fantômes ou non...

L'auteur a vraiment réussi à jongler entre réel et ce qui semble irréel. Un vrai livre fantastique. A de nombreuses reprises j'ai hésité, me demandant si ce que je lisais n'étais pas irréel. Pourtant presque tout semble pouvoir être réel. Le côté mécanique qui rythme toute l'histoire contribue à la plausibilité des fait tout en nous faisant frissonner. Même Marina dans les premières pages, m'a fait penser à un fantôme. J'ai douté sur la possibilité qu'elle existe réellement. Je me demandais si elle n'était pas tout simplement le fruit de l'imagination d'Oscar. Pourtant non, elle a tout ce qu'il y a de plus réel. C'est même elle qui nous guide tout au long de l'histoire.

La psychologie des personnages est également très bien proportionnées. A aucun moment ils ne m'ont agacés. Au contraire leurs réactions semblaient être tout ce qu'il y a de plus réel. Leur comportement coïncide avec leur âge. Le seul point qui me gêne encore un peu c'est la maladie de Marina. Pourquoi l'auteur a-t-il décidé de nous faire croire tout du long que c'était le père qui était malade pour nous tromper ? Même dans le récit rien ne nous fait dire qu'elle puise être malade et son père non. Au contraire, la distance et la fatigue du père, qui a même besoin de sa fille pour marcher ne colle pas. Peut-être l'auteur a-t-il changé d'avis en cours de route, toujours étant que c'est le seul bémol que je pose à ce livre. 

En tout cas, un livre que j'ai beaucoup apprécié et que je conseil vivement pour l'année prochaine durant la période d'Halloween. 

Bonne lecture !

Cold Winter Challenge !!!

Ca y est les menus du cold winter sont sortis ! Cette année c'est décidée, je participe. Je vais avoir un mois de décembre compliqué avec le bac blanc mais ça va aller ! Dès que les vacances sont là ou pour prendre un peu de bon temps je lis ! le froid me donne envie de rester au chaud dans mon lit...

Du coup je vais surtout me faire une PAL qui remplira le menu Flocon magique. Un retour au fantasy, fantastique ! Je vais même me rajouter une petite option pour le coup, flocon magique objectif finir les séries commencées, parce qu'il y en a décidément vraiment beaucoup trop ! J'ai mis une lecture sorti du fin fond de ma bibliothèque pour marcher dans la neige. Et quelque livres pour stalactite ensanglanté, vous le savez je ne peux pas passer à côté d'un bon policier.

Voilà je ne vous en dit pas plus, juste le lien livraddict de ma liste, et puis des photos, n'hésitez pas à me dire si vous m'en conseillez certains en particulier.


Giant, une BD à ne pas rater

Auteur : Mikaël
Edition : Dargaud
Parution : 2017
Pages : 54
Genre : Thriller
💛💛💛💛💛

Résumé :

New York, 1932. Malgré la grande dépression qui frappe durement l'Amérique, les buildings s'élèvent toujours plus haut dans le ciel de Manhattan et les chantiers prolifèrent. C'est là que travaille Giant, un homme taciturne à la carrure imposante. Ses collègues le chargent d'avertir la famille d'un compatriote irlandais du décès accidentel de celui-ci. Mais, dissimulant la triste vérité, le mystérieux colosse envoie une belle somme d'argent à Mary Ann, la jeune veuve, ainsi qu'une lettre dactylographiée qui pourrait être de son mari... Elle lui répond et commence alors une correspondance régulière, sans que Giant dissipe le mensonge. Vient alors le jour où Mary Ann et ses enfants débarquent à New York...


Avis :


Coucou, aujourd'hui retour à la BD ! Pour le coup je ne suis pas l’ordre de mes lectures, j'ai beaucoup trop envie de vous parler de cette BD ! C'est en feuilletant le magazine dBD que j'étais tombée dessus. Je ne suis pas très BD, manga encore, mais BD c'est rare. Pourtant dernièrement je me laisse tenter et j'ai vraiment bien fait avec celle-ci.

Un gros problèmes que je trouve autant dans les BD que dans les mangas, je n'arrive parfois pas à différencier les personnages. Ici je n'ai pas eu ce problème, un petit peu mais pas tant. Les personnages sont limités à ceux qui nous intéressent, les figurants se ressemblent et sont même un peu flou. On se focalise donc sur quelques personnages, et il est plus facile de les détailler de donner à chacun un style précis. En leur donnant ce style, on fixe un caractère qui évolu et qu'on découvre petit à petit. Dan, par exemple, qui arrive dans les premières pages semble être un beau parleur, qui agace. Mais au fil des pages, il découvre malgré lui la vie à New York, et il commence à changer, à voir les choses différemment, avec un peu plus de maturité il finit même par devenir sympathique. Et puis bien sur il y a Giant. Il est à la fois impressionnant mais semble avoir un cœur en or. Impressionnant car il est immense et imposant, il dépasse tout le monde et ne parle que le strict minimum. On ne connait d'ailleurs pas son nom, Giant c'est le surnom que les autres ouvriers lui ont donné. Il est à l'écart par rapport aux autres, ne vit pas avec eux, ne mange pas avec eux, on se pose donc naturellement des questions. Un mystère plane sur lui, peut-être un mystère horrible mais qui pourtant ne semble pas possible quant au personnage qu'on découvre ici. Il faut aussi que je vous parle de Dorothea, qui ne fait que quelques apparitions très fugace, mais qui par ces apparitions pique mon intérêt. C'est une photographe et c'est tout ce qu'on sait d'elle, mais une chose est sur elle jouera un rôle important et semble avoir un caractère qui vaut le détour.

J'ai noté thriller dans genre mais moi-même je suis dubitative, quand je l'ai lu je n'ai rien trouvé qui puisse s'y rapprocher. Donc pour ceux qui sont alarmés par thriller, ne vous formaliser pas. Mais du coup je porte beaucoup d'espoir dans le tome 2, qui peut promettre quelque chose de très interessant. Mais bon au delà de ça, pour ceux qui aiment les BD un peu historique, n'hésitez pas. Il parle de l'immigration à New York, des irlandais et de leur confrontation avec les italiens. On ne parle pas tant de ceux qui sont là depuis bien des années mais seulement des émigrés de peu. Chose qui du coup me chagrine, j'aurais bien aimé connaitre en plus le comportement des New Yorkais envers ces émigrés, même si une émission radio rythme le récit et nous donne ce point de vue, ou tout du moins place le contexte extérieur à tout ça. Les personnages ne semblent pas vivre dans le même monde, c'est le même endroit mais ce ne sont pas les mêmes problèmes. Mais New York est la ville des nouveaux départs, le passé de chacun et partiellement effacé si on le veut. Mais pas totalement, entre un peu en jeux la photographe qui semble connaitre quelque chose. Le tome deux va être vraiment très intéressant je pense, en plus avec l'arriver de Mary Ann, de nouveaux problèmes vont être créer, les secrets soulevés. Donc oui le tome va être une révélations de secret notamment sur Giant, et j'attend ça avec beaucoup d'impatience.

Maintenant passons à une des choses très importante d'une BD : le dessin ! Comme tout le reste, le dessin a joué de son charme avec sa teinte sépia, créant des planches à la fois sombre et clair qui donne un aspect un peu vieillaux. Aspect qui va très bien avec la photo d'introduction. De plus, le contraste de la vie en bas et en haut de la tour est très démarqué. En bas les rues et le métro sont pleines de monde, en haut on dirait que les personnages appartiennent à un autre monde, un monde qui n'est plus New York. L'auteur nous fait une très belle description du New York de l'époque. Mais la planche qui m'a le plus marqué, n'est pas une de celle en haut de la tour, mais le moment où Giant est tabassé. Le lendemain le sépia a laissé place à une couleur rouge signe de violence, qui même si les images ne sont pas concentrés sur elle mais sur le monde qui continue à tourner à côté, laisse planer une certaine atmosphère. Comme si cette scène restait éternellement en suspens. 

Voilà ce sera tout, j'ai déjà bien développé. J'ai vraiment adoré cette BD vous l'aurez compris, donc voilà,  n'hésitez pas foncez, et venez me dire ce que vous en avez pensé.

Bonne lecture !



Lire d'autres horizons