La mémoire de Babel


Auteur : Christelle Dabos ; Edition : Gallimard jeunesse ; Parution : 2017 ; Pages : 496 ; Genre : Fantasy Jeunesse

💚💚💚💚


Thorn a disparu depuis deux ans et demi et Ophélie désespère. Les indices trouvés dans le livre de Farouk et les informations livrées par Dieu mènent toutes à l'arche de Babel, dépositaire des archives mémorielles du monde. Ophélie décide de s'y rendre sous une fausse identité.


Mon avis :

Coucou, aujourd'hui on se retrouve pour le dernier tome (publié) d'une série fantasy jeunesse. Je pense que cette série n'est plus à présenter. En tout cas je vous laisse ici le lien vers l'avis que j'avais donné du tome 1. J'ai entendu des avis assez mitigés concernant ce tome 3, mais je vous l'annonce directement j'ai encore une fois adoré !

Dans ce troisième tome, l'intrigue s'étoffe énormément. Et même si le début est un peu long, et qu'on a l'impression de ne pas avancer il faut persévérer, et considérer ce troisième tome comme une second premier tome. On découvre une nouvelle arche, avec de nouveaux personnages, donc forcément il faut laisser le temps aux choses de se remettre en place. En nous éloignant de l'arche du pôle, on arrive à s'éloigner de "l'enquête" de second tome, pour se plonger au cœur de la question. Au cœur du passé de ce monde. L'auteur a vraiment étoffé les questions qui restaient en suspends à la fin du second tome, pour faire ressortir son fil rouge, et nous tenir en haleine à la fin de celui-ci. Quand on pense pouvoir répondre à certaines on en découvre encore dessous. Pour l'intrigue je dis chapeau à l'auteur. Toutefois j'ai un peu moins aimé l'arche de Babel, je l'ai trouvé moins impressionnante moins inventives que celle du Pôle ou même d'Anima. On y conserve quand même encore beaucoup un schéma de l'ancien monde. A par les tramoiseaux et la bibliothèque ce n'est pas l'arche que je préfère, et pas la plus inventive.

Passons maintenant aux personnages. Ophélie a beaucoup changé. Deux ans se sont écoulés et on le ressent en reprenant cette histoire. Elle est à la fois un peu plus femme, un peu plus indépendante, et à la fois un peu plus gauche. Bien sûr, elle a conservé son obstination mais j'ai trouvé qu'elle avait perdu cette éclat, ce punch auquel elle avait abouti après ses aventures au Pôle. Thorn, quant à lui est toujours aussi incompréhensible. On se demande à quoi il joue. C'est un peu un yoyo. A la fois sympathique et à la fois antipathique. Mais bon on l'aime bien comme ça. Et malgré tout un changement s'est amorcé en lui, permettant enfin à l'histoire d'amour de se développer. J'ai bien cru qu'elle n'arriverait jamais. On retrouve également dans des chapitres disséminés tout au long du récit, nos amis du Pôle. De leur côté les choses restent très mystérieuses. On rencontre Victoire, qui parait quand même déjà bien mature pour son âge. Avoir son point de vue aidera surement pour la suite. Mais bon qui dit nouvelle arche dit aussi nouveaux personnages. Et encore une fois on les déteste et les adore à la fois. Je me suis vraiment attachée à certains d'entre eux, j'ai appris à en apprécier d'autres et à en regretter certains. Les humains ont été beaucoup plus développé que les esprits de familles par contre. Autant Hélène que son frère Pollux, ne font que de brefs apparitions, sans beaucoup d'importance. Ils sont relégués au second plan, dommage.

Donc voilà tout pour ce troisième tome. J'attends déjà avec impatience le suivant, et j'y laisse beaucoup d'espoir. Pour ceux qui l'ont déjà commencé mais qui n'arrivent pas avancer, il faut s'accrocher ne pas avoir peur, la deuxième partie est vraiment super.

! Bonne lectures ! 

Libres ! Le manifeste pour se libérer des diktats sexuels.


Auteur : Ovidie et Diglee ; Edition : Delcourt ; Publication : 2017 ; Pages : 125 ; Genre : BD

💜💜💜

Publicité, télévision, clips, blogs, magazines, applications, le sexe n'a jamais été aussi omniprésent dans notre environnement culturel. On en parle de plus en plus, mais en parle-t-on réellement mieux ? Au lieu de nous imposer un énième guide censé faire de nous des amantes parfaites, Ovidie et Diglee nous proposent de nous "foutre la paix" dans ce livre drôle, déculpabilisant et décomplexant.


Mon avis : 


Coucou aujourd'hui je vous parle BD, mais BD engagée. Je ne lis pas beaucoup de livre sur le féminisme pourtant c'est un sujet qui m’intéresse de plus en plus. Et à force de voir ce type de sujet sur booktube, je trouve petit à petit des livres pour commencer. C'est comme ça que je suis tombée sur cette BD. Et je me suis dit, pourquoi pas ça peut faire un bon début. 

C'est donc une BD contre les diktats sexuels comme le dit le titre, mais c'est beaucoup plus je pense. On englobe dans les diktats sexuels des sujets qui pourraient totalement être mis à part et qui même pour moi n'avaient pas forcément un réel lien avec. Les sujets sont donc beaucoup plus variés qu'on ne le pense. Ce sont beaucoup de sujet qui commencent à me toucher de plus en plus, et je me dis que la relire dans quelques années pourrait être une très bonne idée. Elle est faite pour faire réfléchir. Ovidie nous donne les clefs et à nous d'en faire ce que l'on veut, le but est de réagir. Chose que j'ai apprécié, elle ne jette pas la pierre au porno, enfin pas tout le temps. Elle nous explique que tout n'est pas du à l'industrie pornographique. Je suis contre le porno, mais c'est vrai que l'accuser de tous les problèmes sexuels n'est pas forcément juste. Des choses ont changé pour en arriver là et elles changeront encore. Car nos réactions face à ces diktats sexuels passent d'un absurde à un autre. 

Comme je vous l'ai dit c'était un des premiers livres sur le sujet que je lisais et je pense sincèrement que c'est une bonne lecture pour débuter. La BD est truffée d'exemple, les illustration de Diglee donne un réel plus. Elles rendent les choses plus concrètes, et permettent d'aborder le sujet avec une touche d'humour, et donc plus sympathiquement. Le livre est donc composé de plusieurs chapitre qui aborde chacun un thème. A la fin de chacun de ces thèmes on trouve une planche, qui nous en fait un petit condensé, et aborde le sujet dans le quotidien. De quoi donner plus de réel aux choses. En plus on retrouve tout du long les mêmes personnes, de tous types, pour nous montrer que ces sujets peuvent toucher tout le monde. Ça m'a donné envie de lire d'autres BD de Diglee. 

Dans son ensemble j'ai été plus d'accord avec ce que Ovidie disait. Elle m'a fait voir d'autres questions que je n'aurais pas vu sinon. Mais en même temps, certaines choses m'ont parrue totalement absurde, un peu incohérente. C'est bien le but faire réagir nous ne voyons pas toutes les choses sous le même point de vue. Peut-être que c'est parce que je suis plus jeune et donc que je n'ai pas encore était touchée par certains points.

Au final, je garde une bonne impression de cette BD. Les planches de Diglee rendent le tout beaucoup plus vivant. Je pense que ça peut faire un très bon cadeau pour des filles ou des garçons qui entrent dans le sujet ou veulent s'y intéresser.


! Bonne lectures !

Abandon de livre

Salut ! Vous l'aurez remarqué ces derniers temps je ne vous présente plus autant de livre. Pourtant ce n'est pas parce que je lis moins, au contraire. C'est simplement parce que je commence des livres et je n'arrive pas à les finir. Donc plutôt que de vous les présenter et vous dire pourquoi j'ai abandonné j'ai plutôt décidé de faire une petite discussion. Un discussion sur mon ressenti, ma vision de l'abandon.


Au début, quand j'ai commencé à lire, je ne lisais pas assez de genres variés pour tomber sur des lectures déplaisantes. Je pouvais lire un livre sans avoir à critiquer la forme plus que le fond. Il suffisait que l'histoire que je lise me plaise pour que j'apprécie un livre. Mais bien des années plus tard, mon œil a mûri. J'ai mis sur une même hauteur la forme et l'histoire.

A force de lire et de lire, on devient plus exigeant envers ses lectures. Il y a des sujets dont j'ai fait une overdose, et c'est un peu pour ça que j'ai décidé de diversifier mes lectures. Mais à cause de mes études, je ne peux plus lire autant. Je ne pourrais pas m'arrêter bien entendu, la lecture fait partie intégrante de ma vie. Mais la fatigue, le fais de reposer mon livre au milieu d'un chapitre, m'oblige à devenir plus exigeante. Je n'ai pas envie de passer mon temps à lire un livre qui ne me plait pas alors que d'autres histoires me tendent les bras. Alors j'ai fait le choix de me laisser emporter par les histoires et de ne plus me forcer. 

On ne devrait pas culpabiliser d'abandonner un livre. Parfois nous n'arrivons pas à nous mettre sur la même longueur d'onde que les auteurs. Ce n'est pas grave, parfois c'est juste l'humeur du moment. Parce qu'on a envie de quelque chose de plus doudou ou au contraire de plus rapide. Le but de la lecture reste de se faire plaisir. 

J'ai mis du temps à encaisser ça. Je me suis longtemps forcer à finir coûte que coûte un livre dans l'espoir que la suite me plairait plus. Mais je ne me faisais pas plaisir, je culpabilisais de ne pas l'avoir aimé, alors que tant l'avais apprécié. Mais c'est comme tout, les goûts et les couleurs de chacun sont différents. Je considère que j'ai lu assez pour me faire mon propre avis et juger quand un livre n'est pas pour moi. Alors voilà cette année sera une année de plaisir dans mes lectures, et je ne culpabiliserais plus si je met un livre de côté ou si je l'abandonne. 

Bilan de mes achats lectures de Janvier 2018

Coucou ! Et un mois de fait ! Je n'ai pas eu tant de temps mais je me rend compte que j'ai quand même pas mal lu. J'en profite pour vous présenter quelques résolutions de cette année côté blog.

Je commence par mes résolutions (il serait peut être temps au bout d'un mois). Cette année va être une année compliquée et évolutive dans mes lectures. Je passe le Bac cette année, et je vise une prépa scientifique l'année prochaine donc forcément je ne sais pas comment je vais gérer mon temps et si je vais réussir à conserver le blog. Donc voilà ma première résolution : je ne vous présenterais que les livres que j'ai envie de vous présenter. C'est vrai que ces derniers temps je me suis forcée à écrire mon avis sur chaque livre et même à culpabiliser s'il me restait des livres à présenter. Et à force de reporter j'ai même laissé certains livres, que j'ai adoré, de côté. Donc je ne vous les présenterez que si j'arrive à écrire directement. 
Deuxième point, varier. Je vous l'avais déjà dit j'ai envie de varier les sujets. Donc je me suis fixée de vous présenter les films et série que j'ai vu, mes découvertes durant la saison, des sujets de débats dont j'ai envie de parler. Tout ça tout ça...
Troisième point, comme je vous l'ai dit je vais manquer de temps pour lire. Donc cette année, plus de blabla avec les genres qui ne me plaisent pas, je veux me faire plaisir. J'ai fais le tour d'un très grand nombre de genre, je sais ce qui me plait. Alors quant à lire peu autant lire pour le plaisir. Voir même abandonner un livre mais je vous en reparlerez. 

C'est tout pour mes résolutions, on passe vite à mon bilan de janvier.


Premier livre lu de l'année : La passion Lippi de Sophie Chauveau. Pas un coup de cœur mais une très bonne lecture. Je vous laisse lire mon avis pour plus de détail. En tout cas pour ceux qui aiment l'art, c'est une bonne mise en jambe. Je pense lire la suite sous peu. 

Deuxième livre qui a été un abandon. Dans le forêt de Jean Heagland. De ce côté une première lecture de naturewritting qui ne m'a pas du tout comblé. Je vous en parle sous peu, dans un sujet débat. 

J'ai commencé mais pas encore fini la mort nomade de Ian Manook, le tome 3 de sa série Yeruldelgger. Pour ceux qui n'en ont pas encore entendu parler je vous met le lien de mon avis du tome 1. En tout cas ce tome 3 se met bien dans la suite des deux premiers tomes en de nombreux points. 

Je passe à mes achats. J'ai acheté Agatha Raisin and the quiche of death de M.C. Beaton. Il s'agit d'une série qui me tente depuis longtemps, j'ai vu que le premier tome était en anglais chez Harrap's alors j'ai foncé. J'aimerais bien me plonger dans les livres en anglais. Deuxième livre que j'ai acheté et que j'ai fini Libres ! Manifeste pour s'affranchir des diktats sexuels de Ovidie et Diglee. J'avais vu ce livre BD sur la chaîne de Alex bouquine en Prada. Le thème féministe m’intéresse de plus en plus alors je me suis dit que ce serait un bon début. 

Voilà c'est tout pour ce mois de janvier. J'espère que ce début d'année se passe bien pour vous. En tout cas j'attend avec impatience les vacances pour pouvoir lire autant que je le veux ! 


La passion Lippi de Sophie Chauveau


Edition : Folio, Parution : 2004 , Pages : 483 ,Genre : Historique

💛💛💛💛

Florence 1414. Un enfant hirsute, aux pieds couverts de corne, griffonne furieusement une fresque remarquable à même le sol d'une ruelle des bas-fonds de la ville. Miraculeusement repéré par Cosme de Médicis et placé au couvent des Carmes, il va faire souffler un vent de passion sur la peinture de la Renaissance. Moine et libertin, artiste intransigeant et manipulateur sans scrupules, futur maître de Botticelli, ses sublimes madones bouleversent son époque. Elles lui sont pourtant très intimement inspirées par les filles des maisons de plaisir de Florence qui en ont fait leur petit prince caché. Peintre voyou, ange ivre, Fra Filippo Lippi invente un rapport nouveau entre l'art et le monde de l'argent et, le premier, fait passer les peintres du statut d'artisans estimés à celui d'artistes reconnus.

Avis


Coucou aujourd'hui je vous parle de ma première lecture de cette année 2018 ! Au programme de l'histoire ! Je ne lis pas assez de roman historique pourtant il s'agit d'un genre qui me plait à chaque fois. Pour celui-ci il m'avait été présenté il y a deux ans en histoire des arts, quand on a commencé la renaissance. On me l'a reproposée il y a peu et bien sur je n'ai pas résisté cette fois. 

Je pense qu'il faut aimer l'art malgré tout lorsqu'on se lance dans ce livre. Une personne qui aime l'histoire aussi devrait apprécier, pour l'histoire de Florence. Mais je pense que si on n'aime pas au moins un de ces deux là, on ne trouvera pas le but de ce livre. 

L’histoire en elle-même est classique, on retrace toute l'histoire du peintre Lippi, depuis sa rencontre avec Cosme de Médicis jusqu'à sa mort. J'ai pu découvrir un peintre que je ne connaissais pas, caché par Masaccio et Botticelli. Pourtant il a fait la liaison entre ces peintres et il a une grande importance. C'est une introduction aux romans qui suivent. Dans son histoire on voit apparaître de nombreux autres artistes de la renaissance. On voit la naissance de la renaissance. 

Lippi n'est pas un personnage qu'on apprécie. Il nous montre l'évolution de son temps. On le voit évoluer avec, comprendre, vieillir. Mais ses actions ne cessent de nous repousser. J'ai eu du mal à comprendre comment les gens pouvaient continuer à aimer cette personne, à lui pardonner ses pires crimes. Je n'aurais pas pu, seul son art et son coup de pinceau font pardonner les choses, ils ne doivent pas disparaître alors on le protège. 

Le style de l'auteur m'a perdu par moment. Il était parfois trop lourd et d'autres fois enfantins. Je me suis perdue entre les lignes sans avoir pour autant la nécessité de relire ce que je n'avais pas compris. Mais malgré tout je suis restée plongée dedans. Je ne sais pas s'il m'aura marqué, ma lecture est encore trop fraîche pour que je puisse vous le dire. 

Donc voilà, un livre pas facile, que je ne recommanderais pas à tout le monde, mais qui pourtant doit valoir le détour. Une mise en bouche peut-être pour le tome 2. En tout cas je continuerais ma lecture avec Botticelli. 

Bonne lecture ! 

New Years Book Challenge

Coucou tout le monde ! Nouvelle année dit résolution. Je ne suis pas trop résolution, c'est le genre de chose que je tiens 1 semaine puis je laisse tomber. Mais Opalyne a créé cette année un challenge de résolution : le New Years Book Challenge. Le but, remplir au moins 6 résolutions fixés par le challenge. Une résolution par mois. Bon j'avais dit pas de challenge sur un an cette année, on en reparlera l'année prochaine. L'esprit me tente bien, donc je me lance dans l'aventure, à moi de ne pas oublier le challenge en cours d'année maintenant. Passons à la présentation des livres que j'ai prévu de lire. J'allais oublié les livres que l'on lit ne doivent que parvenir de notre PAL. PAL arrêté au début de cette année 2017. (Ca pimente un peu le truc).

Dans la combi de Thomas Pesquet


Auteur : Marion Montaigne
Edition : Dargaud 
Parution : 24 novembre 2017
Pages : 208
Genre : BD humoristique 
💙💙💙💙💙


Résumé : 


Le 2 juin dernier, le Français Thomas Pesquet, 38 ans, astronaute, rentrait sur Terre après avoir passé 6 mois dans la Station spatiale internationale. La réalisation d'un rêve d'enfant pour ce type hors-norme qui après avoir été sélectionné parmi 8413 candidats, suivit une formation intense pendant 7 ans, entre Cologne, Moscou, Houston et Baïkonour? Dans cette bande dessinée de reportage, Marion Montaigne raconte avec humour ? sa marque de fabrique ? le parcours de ce héros depuis sa sélection, puis sa formation jusqu'à sa mission dans l'ISS et son retour sur Terre.

Avis :


Coucou tout le monde, aujourd'hui c'est BD. Et BD scientifique, donc on est dans mon domaine. Je pense que vous l'aurez vu dans pas mal de recommandation pour noël. Et je dois avouer que c'était un cadeau parfait. A la fois pour les scientifiques et ceux qui le sont un peu moins. 

Marion Montaigne est reconnue pour ses BD scientifiques plutôt drôles avec le professeur Moustache. J'ai passé un très bon moment durant ma lecture. Avec beaucoup de rigolade et ça faisait du bien. C'était vraiment l'auteur qui correspondait le mieux pour cette histoire, pour retracer le parcours de Thomas Pesquet. 

J'ai peur de ces BD avec des dessins un peu sommaires, mais je commence à m'y faire et j'ai trouvé de très bonnes lectures dans ce style de dessin. Ici les pages se sont laissées tourner toutes seules. Et j'ai beaucoup apprécié les planches dessins sur deux pages qui expliquait les bases aérospatiales ou même ceux sur une pages complètent en fin de chapitre, agrémentée d'une citation. On est vraiment immergé dans l'univers, dans l'espace.

En résumé, j'ai passé un très bon moment. Une BD parfaite pour se dérider et qui est faites même pour ceux qui ne sont pas scientifiques. Accessible à tous et c'est même le but. J'ai offert le tome 1 de tu mourras moins bête à mon frère et je pense que je vais aller lui prendre.

Bonne lecture à tous !



Lire d'autres horizons